Magazine

JARDIN

Avec les arbres fruitiers nains, cultivez un verger sur votre balcon

med-3caf3501ff50e5bce31ba2d0178b8aec4d5f784a.jpeg
©iStock / City Presse

Récolter ses propres fruits n'est pas un plaisir réservé aux propriétaires de grands jardins. En effet, grâce aux variétés de fruitiers nains, les balcons et les terrasses peuvent aussi devenir de petits vergers productifs.

med-5791b1eeb9f6db8a73963fad821b9508bb37277b.jpeg
©iStock / City Presse

Tout comme on ne mesure pas la grandeur d'un homme à sa taille, il ne faut pas juger de la productivité d'un arbre à son gabarit. Si les espèces d'arbres fruitiers naines poussent doucement – ce qui permet de les cultiver sur de petits espaces –, leur production n'a rien à envier aux plus grands des gaillards de verger. Éloge de la petitesse…

med-c65d1d82ec5ee26610d4084ec4dc9f4c083d2679.jpeg
©iStock / City Presse

Petit mais productif

Un arbre fruitier nain est le résultat de la symbiose entre un porte-greffe et un greffon. Le premier, qui compose le système racinaire et la base du tronc, est issu d'une variété peu vigoureuse et naturellement nanifiante. Il entraîne une croissance lente et génère un arbre dont la taille adulte atteint seulement un tiers du gabarit habituel, soit environ 1,50 à 2 m à maturité. Le greffon est quant à lui issu d'une variété d'arbre fruitier classique, dont la vigueur permet d'obtenir des fruits de calibre standard en quelques années seulement. Très rapidement productives, ces variétés adaptées à la culture en pot permettent d'obtenir des récoltes généreuses sur des espaces réduits tels que les terrasses et les balcons, sans nécessiter de taille particulière.

La ronde des fleurs, des feuilles et des fruits

L'arbre fruitier anime les petits espaces au fil du cycle des saisons. Au début du printemps, avant l'apparition du feuillage, il se pare de nombreuses fleurs dont l'émergence massive dégage d'agréables parfums sucrés. Les feuilles prennent ensuite le relais, avant que les fruits ne viennent doucement, au gré du mûrissement, en égayer la verdure. Enfin, à l'automne, nombreux sont les fruitiers qui se parent de couleurs flamboyantes. Entre-temps, selon les espèces, la récolte des fruits s'étalera de la fin du printemps (cerises…) au début de l'automne (pommes, poires…). Enfin, les fruitiers nains se déclinant le plus souvent sous la forme de variétés autofertiles, vous pouvez choisir un seul sujet par espèce fruitière (abricot, pêche, prune…) et varier ainsi le plaisir des papilles et les périodes de cueillette.

Installation

La plupart des arbres fruitiers nains étant vendus en container, ils peuvent être mis en place toute l'année, mais il faut pour cela observer quelques règles. Afin de permettre le développement satisfaisant des racines, les pots ou les bacs devront mesurer au moins 50 cm de diamètre et de profondeur. Au fond de ceux-ci, la pose d'un drain de gravier, recouvert d'un géotextile, permettra d'éviter que l'eau stagne et fasse pourrir les racines. Remplissez les pots avec un mélange de terreau (1/3) et de terre franche (2/3) et veillez à ne pas enterrer le point de greffe au moment de la plantation. Installez autant que possible les arbres dans une situation ensoleillée et non ventée.

Une culture à surveiller

Située en dehors du sol, la culture en pot nécessite une attention particulière. En été, le substrat se desséchant plus vite qu'en pleine terre, surveillez constamment l'arrosage afin de garder la terre humide et placez un paillis en surface pour en maintenir la fraîcheur et limiter l'évaporation. De même, en hiver, voilez les arbres et calfeutrez les pots en cas de gel important. Enfin, les éléments nutritifs étant rapidement assimilés, en saison, apportez un engrais organique adapté tous les mois.

Benoit Charbonneau
Article vu 62 fois

Derniers articles

Ces articles peuvent vous intéresser