Magazine

CUISINE & VINS

L'ortie, un vrai trésor de la nature en cuisine

med-a19e8954d664055752c154a266e7bc4d2e0bce1d.jpeg
©iStock / City Presse

Quelle plante intéressante et trop souvent boudée que l'ortie ! Victime de sa mauvaise réputation, elle mériterait pourtant d'être bien mieux connue. Pur trésor de nos jardins, elle constitue un délicieux légume feuille aussi riche en saveur qu'en vertus. Petite réhabilitation en quelques leçons…

med-68b66e8084990967a807174f01a0054359a5268c.jpeg
©iStock / City Presse

Cauchemar de nos balades en forêt et de nos pique-niques champêtres, l'ortie est sans conteste la plus mal aimée des « mauvaises » herbes. À cause de cette réputation de « méchante » qui lui colle à la feuille, on oublie trop souvent qu'elle est aussi un aliment excellent qui ne pique plus du tout une fois cuisiné. Mieux, grâce à sa teneur en chlorophylle, en oligoéléments et en vitamines, elle pourrait bien devenir la star de nos bacs à verdure. Comment la cueillir et la préparer ? Quels bienfaits a-t-elle à nous apporter ? Vous allez tout savoir…

med-e4942805601030966564c8e007cc894dae6d2405.jpeg
©iStock / City Presse

Les vertus

En Irlande, on avance que « trois bons repas d'orties écartent toutes les maladies ». Considérée comme un tonique général de l'organisme, ce végétal de nos jardins et sous-bois cache des vertus santé insoupçonnées, à commencer par son exceptionnelle richesse minérale et vitaminique. Bourrée d'acides aminés, de vitamine C, de provitamine A, de potassium, de calcium, de fer, de bore et de flavonoïdes, cette herbe bienfaitrice est idéale pour reminéraliser les organismes fatigués et lutter contre l'anémie. Détoxifiante, l'ortie stimule également le fonctionnement des reins, notamment en cas d'infection urinaire. Enfin, des études cliniques ont démontré que cette plante permettrait de réduire de 75 % la prise de médicaments anti-inflammatoires, grâce à son action sur les toxines et les acides du corps.

La cueillette

Récoltée de mars à novembre, l'ortie se récolte de préférence l'après-midi ou en soirée car c'est le matin que ses feuilles sont le plus urticantes. Il est de toute façon recommandé de s'équiper de gants fins en caoutchouc, de vêtements à manches longues et de ciseaux pour éviter tout contact. Si l'ortie pousse partout, depuis les plates-bandes de votre jardin jusqu'au bord des chemins, cueillez-la de préférence à la campagne ou en forêt, loin de toute pollution et produits toxiques. Prélevez des tiges qui se trouvent au milieu des massifs car celles des bords pourraient avoir été souillées par des déjections d'animaux. Plus tendres et moins amères, seules les jeunes feuilles placées au sommet de la tige se consomment.

Les utilisations

Après cueillette, les pousses d'ortie doivent être consommées rapidement. Lavez délicatement les feuilles dans une eau fraîche et vinaigrée en les manipulant avec une pince en bois ou avec des gants puis égouttez-les. Vous pourrez alors les conserver 3 ou 4 jours au réfrigérateur.
Une fois bien vinaigrées, les feuilles d'orties perdent leur côté urticant et peuvent aussi bien être consommées crues sous forme de smoothie que cuites, à la façon des épinards ou des blettes. En chausson, en beignet, en omelette, en gratin, avec des pâtes ou dans une poêlée de légumes, l'ortie se prête à toutes les envies.

La soupe à l'ortie

C'est sans doute la plus connue des recettes à base d'orties. Et pour cause : ce potage aux mille vertus est tout simplement délicieux. Pour le préparer, vous aurez besoin de 500 g de feuilles d'ortie, 500 g de pommes de terre, 2 oignons, 2 gousses d'ail, d'huile d'olive, de sel, de poivre et d'origan.
Versez l'huile dans une cocotte, faites-y revenir les oignons émincés, les pommes de terre coupées en dés et les gousses d'ail écrasées. Lorsque les ingrédients commencent à colorer, versez 2 litres d'eau et laissez cuire les pommes de terre, puis coupez le feu et ajoutez les feuilles d'ortie. Assaisonnez de sel, de poivre et d'origan, puis servez aussitôt accompagné de croûtons aillés.
L'astuce du chef : pour une touche gourmande, vous pouvez ajouter 100 g de chèvre frais émietté dans les bols.

De bon ou de mauvais poil ?

Si l'ortie ne se laisse pas facilement toucher, c'est bien sûr pour mieux se défendre. Ses feuilles dentelées sont en effet couvertes de poils urticants renfermant un venin proche de celui de certains insectes ou serpents. Riches en acides formique, acétique et gallique ainsi qu'en histamine, en flavonoïdes et en sérotonine, ces défenses contribuent d'ailleurs aux vertus bénéfiques de cette drôle de plante.

Article vu 10 fois

Derniers articles

  • Cuisine & vins, Lundi 20 Novembre 2017

    Français et gaspille : des progrès à faire

    med-d079aa13b2bee497064f7646087bcfbf56dca7ae.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si les Français prennent de plus en plus conscience de la nourriture qu'ils gaspillent au quotidien, il n'empêche qu'ils ont encore beaucoup de progrès à faire en la matière. En effet, un sondage OpinionWay pour Foodsaver interpelle sur le nombre...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Vendredi 17 Novembre 2017

    Les bienfaits de l'artichaut

    med-08b9a8f675c7003c9712c8237814f77a90a1ad20.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Légume d'automne par excellence, l'artichaut n'est pas seulement facile à cuisiner et savoureux, il cache aussi dans ses pétales de nombreuses vertus santé.

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mercredi 15 Novembre 2017

    Le thé de Noël, une tradition raffinée

    med-8cbd0c37686f58920b11384770e91d19ec25f0a5.jpeg
    ©iStock / City Presse
    À Noël, si certains ne jurent que par le vin chaud, d'autres aiment se réchauffer avec un bon thé épicé. Cette tradition a des origines très lointaines, et notamment royales, ce qui lui confère un certain raffinement…

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mardi 14 Novembre 2017

    L'ortie, un vrai trésor de la nature en cuisine

    med-a19e8954d664055752c154a266e7bc4d2e0bce1d.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Quelle plante intéressante et trop souvent boudée que l'ortie ! Victime de sa mauvaise réputation, elle mériterait pourtant d'être bien mieux connue. Pur trésor de nos jardins, elle constitue un délicieux légume feuille aussi riche en saveur...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Jeudi 9 Novembre 2017

    Un livre de voyage chocolaté

    med-567c1ad11c382129aa80a6604ca080cdaf4cd9ac.jpeg
    Maître incontesté de la haute chocolaterie en Belgique, Pierre Marcolini expérimente avec brio un genre nouveau, celui du livre de cuisine / carnet de voyage. Chocolatier au savoir-faire visionnaire, il est l'un des rares à parcourir le monde...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mercredi 8 Novembre 2017

    Trop fort le roquefort !

    med-7ac9f19e74f079b0db8eac5f8cf8dd529345926f.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Grâce à son goût typique mais également à son intensité et à son identité si singulières, le plus célèbre des fromages à pâte persillée représente une véritable institution gastronomique et un art de vivre à la française. Pour preuve, il est...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mardi 7 Novembre 2017

    Le vrai ou faux du saké

    med-ecde4360b950a6efd4eaf4c3f866004df0a4b0af.jpeg
    ©iStock / City Presse
    C'est, avec la bière, de loin la boisson alcoolisée la plus consommée au Japon. Véritable institution nippone, elle se consomme tout au long du repas et avec de nombreux mets. Vous l'avez deviné, c'est le saké, bien sûr !

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Vendredi 3 Novembre 2017

    L'échalote traditionnelle concurrencée par une variété hybride

    med-15e1edad07fb8af6824eba20b5ccb1fae7acf1ff.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Originaire d'Asie centrale, l'échalote est apparue en Bretagne dès le xvie siècle. Sa production par plantation d'un bulbe n'a d'ailleurs pas changé depuis cette époque, ce qui lui confère sa véritable identité d'« Échalote traditionnelle »....

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Vendredi 3 Novembre 2017

    100 jours pour se régaler comme jamais

    med-2766af50924b78e361be096846562d5aa46a73e3.jpeg
    Vous avez peut-être déjà entendu parler des fameux « défis des 100 jours » lancés par la YouTubeuse Lilou Macé pour s'exercer à vivre mieux. Après le bien-être, l'intuition et la magie du quotidien, l'auteur s'attaque désormais à nos assiettes....

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mercredi 1 Novembre 2017

    Un mois pour devenir le pro de la tripe

    med-22d9129af02802a8b5e2888091b0d39ffe701da1.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Novembre n'est pas seulement le mois de la moustache (comment ça, vous ne le saviez pas ?), c'est aussi celui des produits tripiers. À cette occasion, vous êtes invité à une petite séance de révisions…

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser