Magazine

JARDIN

La plantation tardive des bulbes : le jardinage à prix cassés

med-268d5f4f9437df47d60ed51d7cef83763f7b73a7.jpeg
©Thinkstock

La saison de plantation des bulbes à floraison printanière est désormais passée, et les jardineries tentent d'écouler leurs fins de série à coups d'offres exceptionnelles. De bonnes affaires en perspectives pour les jardiniers au budget serré.

med-296964e808da5785495b4490a335d43ed6c43008.jpeg
©Thinkstock

Comme le chantaient les Byrds en 1965, « à chaque chose, tourne, tourne, tourne, il y a une saison, tourne, tourne, tourne ». Devant la sagesse incontestable de ce petit refrain guilleret à propension giratoire, le jardinier ne pourra que s'incliner humblement. Puis, la réflexion aidant, il réalisera peut-être qu'à l'inverse, d'une action hors saison et à contre-courant, il pourrait sans doute tirer quelque profit. Ainsi, en plantant des bulbes à un moment où plus personne ne s'y intéresse, il bénéficie de prix cassés dans les jardineries. Si cette plantation tardive n'est pas idéale, elle est néanmoins possible et surtout très économique. Comme quoi, pour faire de bonnes affaires, rien ne vaut la contre-culture.

med-b008ebc8e6facf6ca149999425a2879d4d7b6dd0.jpeg
©Thinkstock

Un stock de bulbes sur les bras

Tous les bulbes à floraison printanière que sont les tulipes, narcisses, muscaris, anémones, jonquilles et autres jacinthes se plantent traditionnellement dans le courant de l'automne, à partir de la mi-octobre, jusqu'au mois de décembre. Tous profitent de l'hiver pour s'enraciner doucement, puis, après que le froid a levé leur dormance, ils sortent et fleurissent depuis la fin janvier pour les plus précoces (perce-neiges) jusqu'en avril ou mai pour les plus tardifs (tulipes…). Le début de la nouvelle année n'étant plus une période officiellement propice à la mise en terre de ces bulbes, les jardineries bradent à vil prix ces stocks d'invendus, trop pressées qu'elles sont de faire place nette avant le printemps.

Pas idéal, mais possible

Que se passe-t-il si l'on plante des bulbes dans le courant du mois de janvier ? Les plantes auront, surtout pour les plus précoces, peu de temps pour s'enraciner avant la germination induite par le réchauffement des températures. Moins ancrées dans un sol qui peut bouger au gré des gels et des dégels, elles peuvent rater totalement leur installation. Notamment parce que ces bulbes mal enracinés, en cette période particulièrement humide, risquent de pourrir. Mais même dans les terres les plus argileuses, en drainant le fond du trou de plantation avec une couche de sable ou de gravier, dans leur très grande majorité, les bulbes se développeront.

Une première année moins fleurie

Dans le meilleur des cas, surtout pour les variétés tardives, l'apparition des fleurs est retardée de quelques semaines. Mais plus généralement, la conséquence d'une mise en terre tardive est l'absence de floraison la première année, la fleur embryonnaire mourant, faute de ne pas avoir pu entamer son développement à temps. Le plus important en cet an I, c'est que le feuillage apparaisse afin de ne pas perturber un cycle normal, qui permettra à la plante, en faisant sa photosynthèse, d'accumuler des réserves pour l'année suivante. Car soyez certains que, par la suite, les floraisons seront tout à fait normales.

Le petit coup de pouce

Les plantes étant encore fragiles à la fin du printemps, un apport d'éléments nutritifs, sous la forme d'une poignée de compost ou de fumier environ un mois après l'apparition des feuilles est fortement recommandé. Mais plus que tout, soyez très attentif à ne pas couper les feuilles tant qu'elles n'ont pas totalement jauni, car c'est elles qui permettent l'accumulation des réserves qui assureront la floraison au printemps suivant. Enfin, en cas de période de forte sécheresse, un petit arrosage léger ne fera pas de mal.

La saison des soldes

Pour un bel effet esthétique, les massifs de bulbes gagnent à être plantés serrés. Avec des réductions de près de 40 ou 50 % sur le prix, voire plus, la plantation tardive est une formidable occasion de densifier les massifs, à moindre coût.

Benoit Charbonneau
Article vu 115 fois

Derniers articles

  • Jardin, Mercredi 17 Janvier 2018

    La coupe d'abattage d'un arbre

    med-6bbdba165434064e1c21e6aa65ed7af2982c7204.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si la technique d'abattage d'un arbre peut paraître simple, la pratique est toujours plus complexe, car il faut prendre en compte de nombreux éléments qui influent sur le sens de la chute. Néanmoins, la procédure de coupe, à pan oblique, reste...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 16 Janvier 2018

    L'erreur du mois : épandre un engrais minéral à la mauvaise période

    med-c4f5fefac34471972ea702c3ad396d292862e9e2.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Mlle F. est une jeune femme pressée à l'agenda chargé, qui n'a que rarement l'occasion de consacrer à son petit jardin tout le temps qu'il mériterait. C'est pourquoi, entre Noël et le jour de l'An, elle a profité de quelques jours de congés...

    Lire l'article

  • Jardin, Lundi 15 Janvier 2018

    Simplifiez-vous la taille d'hiver des framboisiers

    med-df827199ebf80ea22b4a7c6ad4e927e61c5b6e78.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La taille des framboisiers, qu'ils soient remontants ou non, n'est pas très difficile. Mais il n'est pas pour autant interdit de chercher à se compliquer la tâche.

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 10 Janvier 2018

    La question du mois : quelles différences entre un jardin sec et un jardin minéral ?

    med-11a34c2349507d924d4c2a8a5d5d4100cb8e2fd3.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Le jardin minéral est un espace paysager dont la trame est composée en majorité de pierres et d'agrégats pierreux. On y utilise beaucoup de paillis minéraux comme le sable, l'ardoise, le gravier, le galet, la brique pilée ou la pouzzolane, mais...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 9 Janvier 2018

    Comment les plantes survivent au froid

    med-7a3e15a5475a3cb80d006dd158a5b91d0c061214.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour survivre au froid, les plantes déploient des stratégies bien différentes. Entre celles qui font courageusement face à l'hiver et celles qui, discrètement, s'éclipsent, le panel des tactiques est large. De la plus courageuse à la plus lâche…

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 9 Janvier 2018

    Prendre soin des racines avant la plantation

    med-af07c91845eb266e57bd07342676c8ad7f7e6c6f.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Il y a beaucoup d'avantages à planter des arbres à racines nues, dont deux particulièrement intéressants : leurs prix sont très inférieurs à ceux vendus en container et le choix des variétés est beaucoup plus vaste. De plus, ils s'enracinent...

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 6 Janvier 2018

    Favoriser le développement des racines à la plantation

    med-91e397b9b01cd73a8a5128672352052fe677d8ef.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Bien conscients que l'avenir d'une plante se joue en grande partie à sa mise en terre, M. et Mme H. ont souhaité mettre toutes les chances de leur côté au moment de créer leur verger. Aussi ont-ils apporté un soin tout particulier aux racines,...

    Lire l'article

  • Jardin, Vendredi 5 Janvier 2018

    Le gui, un écornifleur de très haut vol

    med-8f16d6cea61fb3d3d898c93fb57f1947433da764.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Plante parasite des arbres, le gui n'est jamais facile à éradiquer car il est profondément ancré dans son hôte, souvent à plusieurs mètres de hauteur. Quant aux complices de son expansion, ils sont insaisissables.

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 30 Décembre 2017

    L'outil du mois : le pulvérisateur

    med-d8c632c540fefac2389f8871c9e2eee4cf16209a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Indispensable pour les traitements d'hiver comme pour ceux du reste de l'année, le pulvérisateur est un outil très usité par le jardinier pour toutes sortes de travaux. À tel point qu'il n'est pas idiot d'investir dans un modèle un tant soit...

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 28 Décembre 2017

    Pendant les fêtes, le chocolat est aussi dans le jardin !

    med-fa4608f2a63fb022a21c2b7fbdf210c697e208ed.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Il n'y a pas de trêve des confiseurs pour les jardiniers qui cultivent les plantes à feuillage « chocolat », car ils ont toujours dans leurs massifs quelques friandises dont ils se régalent les yeux.

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser