Magazine

JARDIN

La question du mois : dois-je mettre du fumier au fond du trou de plantation ?

med-b6bf6caf732bbbf6d17d9f893bc3648bc414ab54.jpeg
©iStock / City Presse

« Je m'apprête à planter des arbres fruitiers. Dois-je mettre le fumier au fond du trou ou en surface ? »

med-307950ca19a2500a2f86b49f64bd1d85aede300c.jpeg
©iStock / City Presse

Les bienfaits du fumier

Le fumier est un amendement issu de déjections d'animaux domestiques (cheval, mouton, poule…) et de leur litière (paille), mises à décomposer ensemble. Comme tous les amendements, il est avant tout destiné à améliorer les qualités du sol. Pour cela, il est nécessaire qu'il ait été digéré par les micro-organismes que ce dernier abrite. Décompactage, aération, libération des minéraux et augmentation du taux d'humus sont les actions bénéfiques qui découlent de leur action. Une partie infime du fumier contient néanmoins des minéraux directement assimilables par les plantes.

Besoin d'air !

Afin d'être correctement assimilé et donc pleinement efficace, le fumier, même parfaitement décomposé, doit être transformé par les micro-organismes présents dans le sol. Vers, insectes et bactéries jouent un rôle actif dans la mise à disposition des minéraux contenus dans l'amendement. Or, ces différents organismes qui se nourrissent de matières organiques vivent pour la plupart dans les dix premiers centimètres du sol, car ils ont besoin d'oxygène pour survivre. Il est donc nécessaire d'épandre le fumier en surface du sol et de l'y incorporer sous la surface par un binage léger.

L'erreur du trou

Il est totalement improductif de mettre du fumier au fond des trous de plantation car, faute d'oxygène, il risque d'être décomposé improprement et de ne pas libérer les minéraux qu'il contient. D'autre part, le contact du fumier avec les racines des plantes, surtout en ce qui concerne les fumiers dits « chauds » (cheval, mouton, chèvre…), peut provoquer des brûlures dommageables à la plante. Enfin, lorsque l'oxygène manque, la décomposition du fumier requiert une grande quantité d'azote qui sera, au besoin, fournie par le sol, provoquant par la suite des carences.

Tous pareils

Tous les amendements organiques sont soumis à la même nécessité d'être mis en présence d'oxygène pour se décomposer correctement. Compost, sang séché, corne torréfiée, guano, etc., doivent donc également être épandus en surface puis griffés.

Benoit Charbonneau
Article vu 10 fois

Derniers articles

  • Jardin, Mardi 14 Novembre 2017

    La question du mois : dois-je mettre du fumier au fond du trou de plantation ?

    med-b6bf6caf732bbbf6d17d9f893bc3648bc414ab54.jpeg
    ©iStock / City Presse
    « Je m'apprête à planter des arbres fruitiers. Dois-je mettre le fumier au fond du trou ou en surface ? »

    Lire l'article

  • Jardin, Vendredi 10 Novembre 2017

    L'astuce du mois : ramasser les feuilles mortes à la tondeuse

    med-70d6a598d46231985aaf86e5d81735b39eba9a5a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    À l'heure où le gazon ralentit sa croissance et où les autres jardiniers commencent à hiverner leur tondeuse, M. G., au contraire, la fait tourner à plein régime. C'est que cette machine taillée pour la tonte se révèle être aussi une excellente...

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 9 Novembre 2017

    Bois de chauffage, tout est bon dans le jardin !

    med-1765c0467a5fb510d54eda7603ea11a33cafb306.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Tous les morceaux de bois issus des travaux de jardin peuvent servir à alimenter la cheminée. Car c'est moins une question d'essence qu'une affaire de séchage.

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 9 Novembre 2017

    Planter un bulbe d'amaryllis

    med-72b11c924c00d3399a3d845240fcb361cab199b3.jpeg
    ©iStock / City Presse
    L'amaryllis est une plante à bulbe facile à cultiver en intérieur durant l'automne. Sa floraison exceptionnelle est d'autant plus captivante qu'on peut la suivre de bout en bout, depuis le bulbe qui dépasse du pot jusqu'aux fleurs et aux feuilles.

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 9 Novembre 2017

    Des pompes économiques pour votre piscine

    med-9aecaace9e3ee2e83b649a3e39f38af922c92fac.jpeg
    ©Thinkstock
    Il n'y a sans doute rien de plus agréable au monde que de se prélasser au bord de sa piscine par une splendide journée d'été, si ce n'est de plonger dans son eau couleur de ciel pour lutter contre la canicule. Si, jusqu'à présent, une telle...

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 4 Novembre 2017

    L'outil du mois : le souffleur

    med-d63dcd664307e23d6fc53e1aa2a0bdac90ce01e5.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alternative de luxe au ratissage, le souffleur à feuilles peut apparaître comme un outil superflu. S'il est loin d'être indispensable dans la plupart des jardins, il se montre vite intéressant lorsque l'on doit gérer un gros volume de feuilles...

    Lire l'article

  • Jardin, Vendredi 3 Novembre 2017

    À faire en novembre, pailler les bulbes et les vivaces

    med-069712fefc4bfe544490c8e9b0d3fd5a140c6b0f.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pailler le pied des plantes vivaces et des bulbes frileux en début d'hiver permet de les protéger contre les méfaits du froid. Et en plus, ça enrichit le sol !

    Lire l'article

  • Jardin, Dimanche 29 Octobre 2017

    Hiverner le potager

    med-06becda1639630aadeb86bcf4ee8da9202984a43.jpeg
    ©iStock / City Presse
    En début d'automne, les légumes d'été tirent leur révérence et seuls restent en place ceux qui résisteront au froid. Une petite préparation à l'hivernage est donc la bienvenue.

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 28 Octobre 2017

    L'erreur du mois : planter des végétaux vigoureux en haie basse ou moyenne

    med-f8df48a4f9b6f86c6fd43d6cd2b7349566ddda4b.jpeg
    ©Jean-Jacques Milan
    Mais quelle mouche a donc piqué le pépiniériste qui a conseillé à Mme T. de planter des éléagnus pour réaliser son projet de haie moyenne ? S'il avait pris le temps de s'enquérir en détails de ses intentions, il l'aurait sans aucun doute orientée...

    Lire l'article

  • Jardin, Vendredi 27 Octobre 2017

    Pourquoi végétaliser une mare naturelle ou un bassin ?

    med-e7a052d7c2c5dd9e34cae0780a13c871db7f9fa6.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Une fourmi de huit mètres avec un chapeau sur la tête, ça n'existe pas. Une mare naturelle sans plantes aquatiques non plus, car elles y jouent un rôle fondamental.

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser