Magazine

JARDIN

L'erreur du mois : rabattre un conifère jusqu'au bois

med-c758b79f8c7c6f844bd3fa2ad2c5434b4af05487.jpeg
©iStock / City Presse

Trop irrégulier dans la gestion de son jardin, M. W. a laissé filer sa haie de cyprès de Leyland sans la tailler pendant plusieurs années. Celle-ci étant devenue trop large et trop haute, il a décidé soudainement de la rabattre sévèrement, jusqu'à revenir sur le bois. Erreur fatale !

med-113fd9af669800083ec0990d920acb3a784ebd29.jpeg
©iStock / City Presse

La taille qui ne pardonne pas

Hormis les ifs et, dans une moindre mesure, les thuyas, les conifères n'ont pas la capacité de repousser à partir de l'écorce, comme c'est le cas des arbustes feuillus. Lorsqu'on coupe une branche en deçà de la frondaison, elle n'émet pas de nouvelles pousses. La partie dénudée ne se regarnit pas et c'est uniquement la ramure des autres branches voisines, s'il en reste, qui va venir lentement coloniser l'espace vacant.

Du bois, rien que du bois

M. W. a été si radical dans sa coupe qu'il n'a laissé que les troncs et des moignons de branches d'une cinquantaine de centimètres, sans la moindre ramure. Il peut donc être sûr que les arbres vont rester totalement nus et mourir en quelques mois du fait de leur incapacité à produire la photosynthèse. Il a à peine deux à trois ans devant lui avant que les troncs ne pourrissent et ne tombent au sol.

Ce qu'il aurait fallu faire

Pour ne jamais avoir à rabattre une haie de conifères, il faut procéder à des tailles régulières qui s'appuient sur la ramure en prenant garde de ne pas la dépasser. Mais attention, sur une haie taillée annuellement, l'épaisseur de la frondaison, pourtant très dense, n'excède pas 20 à 30 cm. La marge de manœuvre est donc réduite !

Ce qu'il va falloir faire

Il n'y a pas d'autre option, à terme, que d'abattre définitivement la haie et d'en replanter une ou de prévoir un brise-vue d'une autre nature (mur, palissade…). S'il opte pour une nouvelle haie, du fait des écartements laissés entre les troncs lors de la plantation (80 cm), il ne lui sera heureusement pas nécessaire d'arracher les arbres. Il pourra en effet planter directement entre les souches coupées au ras du sol, car elles ne repartiront pas. On ose espérer qu'il orientera cette fois-ci son choix vers une haie d'arbustes feuillus…

Benoit Charbonneau
Article vu 101 fois

Derniers articles

  • Jardin, Mercredi 21 Février 2018

    Focus matériel : le composteur rotatif

    med-9c4e57ead4dd2eebf1605df017bf43b6db4dfed6.jpeg
    ©Mantis
    Étrange bestiole que le composteur rotatif dont la drôle de silhouette cache en réalité un processus de décomposition avancé qui accélère la transformation des matières organiques.

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 20 Février 2018

    Homonymies des plantes : même nom, même taille ? Mais non !

    med-06644ed05da47c09a9a44e5b3fd82ebc72b0fd54.jpeg
    Connaître par cœur le nom de toutes les plantes de votre jardin ne vous mettra pas à l'abri de quelques confusions à propos des périodes de taille. Attention aux homonymes !

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 15 Février 2018

    Prendre soin des choux de Bruxelles

    med-902bbe1a6d942dacc86938eb5079508490109b56.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Du fait de leur longue maturation, qui dure plus de six mois entre le semis et la première récolte, les choux de Bruxelles plantés en été sont généralement encore pleinement productifs au mois de février. Durant cette saison souvent riche en...

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 14 Février 2018

    L'erreur du mois : tailler un arbre fruitier trop sévèrement

    med-77e5399211acfe20893bbae38d3a26cf1c203c00.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pragmatique, M. L. ne s'embête pas à étudier de près l'art de la taille des arbres fruitiers pour s'occuper de son pommier qu'il rabat chaque année sévèrement. Mais c'est aussi un amateur de pommes, malheureusement frustré car son arbre ne produit...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 13 Février 2018

    Botaniques ou hybrides, des variétés de rosier résistantes aux maladies

    med-a7c6756285c1acd65173e2b14e58cb360bb8a63e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si vous comptez planter des rosiers en cette fin d'hiver, pourquoi ne pas orienter vos choix vers des variétés résistantes aux maladies, qui vous épargneront les traitements ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 7 Février 2018

    La question du mois : comment utiliser le compost de cuisine ?

    med-e8efb1586526b1d1b652bbc3606e061ec23b9b6b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Avant de pouvoir être utilisé dans le jardin, un compost doit être mûr. Cela signifie que les matières qui le composent (épluchures, trognons…) ne sont plus reconnaissables. Il a pris l'apparence d'un beau terreau fin, brun foncé, à l'odeur...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 6 Février 2018

    À faire en février, tailler les arbres en trogne

    med-e7d8d2cfc08be3b9cb21d922d1b3468b9f869f43.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Héritée des pratiques paysannes lointaines, la taille des arbres en trogne est une technique simple aux nombreux intérêts, mais qui est tombée en désuétude. Et si on la réhabilitait ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 6 Février 2018

    Semer le coléus à chaud

    med-4111e02a06b999fd353053882e52b1f940d95f07.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La grande famille des coléus se compose d'une ribambelle de variétés dont les feuillages, aux couleurs et aux motifs exubérants, feraient pâlir la plus belle des fleurs. Utilisés en plantes d'intérieur, ils se comportent en vivaces. Mais si...

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 31 Janvier 2018

    Apporter du fumier à une plante

    med-bcdc7d682d447ccf73dca3e603ff1ac5a3ac6ee2.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Le fumier de cheval est l'amendement le plus couramment utilisé dans les jardins pour enrichir la terre. Ce n'est pas pour autant qu'il est épandu correctement : on a en effet souvent tendance à l'enterrer beaucoup trop profondément.

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 30 Janvier 2018

    L'astuce du mois : empêcher le vol des plantations récentes

    med-46128f2bb020f33de565b4a7d8f869388401e943.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Voici deux fois déjà que M. et Mme G. se font voler leurs jeunes arbustes plantés sur un talus situé à l'extérieur de leur propriété. Pour leur troisième tentative de plantation, ils ont opté pour un système d'antivol maison. Et ça marche !

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser