Magazine

ARGENT & DROIT

Les effets pervers de la réforme du congé parental

med-6f6b9c10664d799b62f3b2b1da85111557953edf.jpeg
©iStock / City Presse

Contraignante et peu avantageuse financièrement, la prestation partagée d'éducation de l'enfant décourage les familles de recourir au congé parental.

med-6e994cfd29932f7f656db8fdac2328f364b4a232.jpeg
©iStock / City Presse

En parallèle de l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant – la Paje, versée pendant les trois premières années d'un nourrisson sous condition de ressources du foyer –, les couples qui optent pour le congé parental peuvent percevoir un coup de pouce supplémentaire de l'État.

Une petite allocation

En l'occurrence, c'est la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE) qui s'applique aux bébés nés depuis 2015. Il faut avoir travaillé au moins deux ans (huit trimestres de cotisation vieillesse) pour y prétendre. Son montant atteint 398,09 € mensuels pour une activité totalement interrompue, 253,47 € en cas de temps partiel inférieur à 50 % et 146,21 € lorsque le salarié occupe son poste entre 50 et 80 %. Si vous avez au moins trois enfants à charge et que vous avez cessé de travailler, la PreParE majorée atteint toutefois 640,90 € mensuels.
Cette aide est versée durant six mois pour chaque parent qui prend un congé parental dans la première année qui suit la naissance du premier enfant. À partir du deuxième bambin, la PreParE est perçue pendant deux ans maximum si seul un membre du couple prend un congé parental et peut ensuite être touchée pendant encore un an par l'autre s'il prend le relais. En cas d'allocation majorée pour trois enfants, le versement est limité à huit mois pour chaque parent.

Des bénéficiaires en baisse

Il n'en a cependant pas toujours été ainsi. Le complément de libre choix d'activité (CLCA) appliqué aux enfants nés avant avril 2014 était majoré lorsque les familles ne pouvaient pas prétendre à l'allocation de base de la Paje, atteignant jusqu'à 578 € pour une activité totalement interrompue. Sans compter qu'il était versé pendant trois ans à partir du deuxième enfant, sans obligation de partage du congé parental !
Or, au vu des chiffres publiés récemment par la Caisse nationale des allocations familiales, cette réforme a eu pour effet de décourager les familles. Si le nombre de bénéficiaires était déjà en constante diminution depuis 2007, il a ainsi carrément chuté durant l'année 2015, date du changement de dispositif, avec une baisse de 7,4 % des allocataires en un an, là où le rythme moyen annuel était auparavant de -2,9 %. Dans le détail, les couples ont en outre privilégié un congé parental à temps partiel (38 % des cas, contre 29 % en 2008) plutôt qu'un arrêt total d'activité (54 % contre 62 %).

Julie Polizzi
Article vu 22 fois

Derniers articles

  • Argent & droit, Mercredi 6 Décembre 2017

    Le prêt sur gage, l'alternative à la banque

    med-7e417a1bd6aec226d48abaa124711b35a7e90a04.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous avez besoin de cash de toute urgence et ne souhaitez pas passer par le système bancaire classique ? D'autres dispositifs vous permettent d'obtenir les fonds désirés.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 5 Décembre 2017

    Tiers payant, un dispositif en faveur des patients précaires

    med-aac8cd6ca236c6c03c35a89aa1771a69d44a5f9b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si 11 millions de personnes sont déjà dispensées d'avancer leurs frais médicaux avant d'être remboursées, le tiers payant aurait dû être généralisé au 1er décembre. Alors que l'État a décidé de reporter la réforme, on fait le point sur la mise...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 5 Décembre 2017

    Difficultés bancaires, la double peine

    med-1e75e0e30ec03a5842aed4f141c587b6c23ce081.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que les frais de gestion courante facturés par les banques traditionnelles ont déjà de quoi faire bondir plus d'un client, une récente enquête de 60 millions de consommateurs et de l'Union nationale des associations familiales révèle que...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 29 Novembre 2017

    La nouvelle offre d'Orange Bank frappe fort

    med-fbd60ad5e11d918378d30cf0907df8ff251c3a76.jpeg
    ©Orange bank
    Les offres bancaires alternatives aux géants traditionnels se multiplient ces derniers mois. Nouvel exemple avec Orange Bank et sa formule presque entièrement gratuite.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 28 Novembre 2017

    Quand les parents doivent serrer la ceinture de papa Noël

    med-4a7219e8dfa5e23b4fe037072de2b76118b6a1ac.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Entre une flopée de cadeaux à faire et un fastueux dîner à organiser, les fêtes de fin d'année coûtent cher ! Tout en préservant cette tradition séculaire, les ménages multiplient les bons plans pour limiter la facture. Tour d'horizon.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 21 Novembre 2017

    Quand les créanciers s'attaquent à votre compte bancaire

    med-99bd7c6501d9eef820985e58646f59ac4ac301fb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous avez des dettes ? Attention, si vous n'êtes pas prompt à les régler, elles pourraient bien être directement prélevées sur votre compte en banque ! Qu'il s'agisse d'impôts, de loyers ou de factures d'hôpital impayés, plusieurs procédures...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Vendredi 17 Novembre 2017

    Du bitcoin à l'Etherum, faut-il avoir peur des cryptomonnaies ?

    med-d941a9470e1842d7d2bd18445a25c0dc1f6e6692.jpeg
    ©iStock
    Le monde incertain des cryptomonnaies, comme le bitcoin, est en pleine ébullition. Les courbes s'affolent pour atteindre des niveaux inédits, mais les cours sont volatiles et les dangers nombreux. Éclaircissements.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 15 Novembre 2017

    La négociation, un savoir-faire qui s'apprend

    med-8eb5fd63455b116d40bcd1425c8cbc4d370d9f25.jpeg
    ©Editions Eyrolles
    Le marchandage est au cœur de bon nombre de nos échanges du quotidien. Mais pour parvenir à obtenir un crédit immobilier à un taux plus avantageux, une augmentation de salaire ou encore une option supplémentaire dans le cadre d'un séjour touristique,...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 14 Novembre 2017

    Protéger ses objets du quotidien : le juteux marché de l'assurance affinitaire

    med-9d0f650864566fe0c294fe965718507ca2e53a9a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Du smartphone aux lunettes, en passant par le réfrigérateur et la télévision, la majorité de nos achats sont aujourd'hui assortis d'une offre d'assurance. Avez-vous intérêt à la souscrire ? Quels sont les inconvénients ? Quel coût prévoir ?...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Vendredi 10 Novembre 2017

    Quelles garanties faire jouer en cas de panne de smartphone ?

    med-a26e5552dccfa9284afb506ab242696961ccbee1.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Une sombre malédiction semble toucher les smartphones : plus ceux-ci se modernisent, plus ils apparaissent fragiles. Or, ces appareils peuvent être couverts par au moins quatre protections juridiques, à condition d'en percer les mystères pour...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser