Magazine

ARGENT & DROIT

Les effets pervers de la réforme du congé parental

med-6f6b9c10664d799b62f3b2b1da85111557953edf.jpeg
©iStock / City Presse

Contraignante et peu avantageuse financièrement, la prestation partagée d'éducation de l'enfant décourage les familles de recourir au congé parental.

med-6e994cfd29932f7f656db8fdac2328f364b4a232.jpeg
©iStock / City Presse

En parallèle de l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant – la Paje, versée pendant les trois premières années d'un nourrisson sous condition de ressources du foyer –, les couples qui optent pour le congé parental peuvent percevoir un coup de pouce supplémentaire de l'État.

Une petite allocation

En l'occurrence, c'est la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE) qui s'applique aux bébés nés depuis 2015. Il faut avoir travaillé au moins deux ans (huit trimestres de cotisation vieillesse) pour y prétendre. Son montant atteint 398,09 € mensuels pour une activité totalement interrompue, 253,47 € en cas de temps partiel inférieur à 50 % et 146,21 € lorsque le salarié occupe son poste entre 50 et 80 %. Si vous avez au moins trois enfants à charge et que vous avez cessé de travailler, la PreParE majorée atteint toutefois 640,90 € mensuels.
Cette aide est versée durant six mois pour chaque parent qui prend un congé parental dans la première année qui suit la naissance du premier enfant. À partir du deuxième bambin, la PreParE est perçue pendant deux ans maximum si seul un membre du couple prend un congé parental et peut ensuite être touchée pendant encore un an par l'autre s'il prend le relais. En cas d'allocation majorée pour trois enfants, le versement est limité à huit mois pour chaque parent.

Des bénéficiaires en baisse

Il n'en a cependant pas toujours été ainsi. Le complément de libre choix d'activité (CLCA) appliqué aux enfants nés avant avril 2014 était majoré lorsque les familles ne pouvaient pas prétendre à l'allocation de base de la Paje, atteignant jusqu'à 578 € pour une activité totalement interrompue. Sans compter qu'il était versé pendant trois ans à partir du deuxième enfant, sans obligation de partage du congé parental !
Or, au vu des chiffres publiés récemment par la Caisse nationale des allocations familiales, cette réforme a eu pour effet de décourager les familles. Si le nombre de bénéficiaires était déjà en constante diminution depuis 2007, il a ainsi carrément chuté durant l'année 2015, date du changement de dispositif, avec une baisse de 7,4 % des allocataires en un an, là où le rythme moyen annuel était auparavant de -2,9 %. Dans le détail, les couples ont en outre privilégié un congé parental à temps partiel (38 % des cas, contre 29 % en 2008) plutôt qu'un arrêt total d'activité (54 % contre 62 %).

Julie Polizzi
Article vu 7 fois

Derniers articles

  • Argent & droit, Mercredi 18 Octobre 2017

    Le plafond du paiement sans contact revalorisé

    med-7bf98c8c19e1b28db23ca24c6ec75515134634a5.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Plus de deux tiers des cartes bancaires sont aujourd'hui équipées de la technologie du paiement sans contact, qui permet de régler de petits achats en passant simplement la CB devant le terminal du commerçant. Depuis le lancement de ce dispositif...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 17 Octobre 2017

    Le plan épargne logement, un produit bancaire en quête de sens

    med-c883b3ea01623b4bed261c242f7aa98b56381947.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Dans le viseur du nouveau gouvernement, le plan épargne logement va subir une réforme de fond en 2018. Mais est-ce si grave ? Ce produit historique a-t-il encore une réelle utilité ? Retour sur l'un des plus grands classiques bancaires français.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 11 Octobre 2017

    Les effets pervers de la réforme du congé parental

    med-6f6b9c10664d799b62f3b2b1da85111557953edf.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Contraignante et peu avantageuse financièrement, la prestation partagée d'éducation de l'enfant décourage les familles de recourir au congé parental.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 10 Octobre 2017

    Jeux d'argent, des mesures pour protéger les addicts contre eux-mêmes

    med-b52f97b521523e2078660377fa75797389ce3f7a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Les Français sont fanas de jeux d'argent ! Plus de la moitié y joue au moins une fois par an. Mais ce loisir peut aussi se transformer en une coûteuse addiction. Le législateur aide donc les joueurs à limiter les risques financiers. On vous...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 4 Octobre 2017

    L'alimentation bio explose les marges

    med-4db457773ada00cfb0e4d899dfd0cb937680809b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Désormais tendance, les produits bio fleurissent un peu partout dans les grandes surfaces qui se targuent de le mettre à la portée de toutes les bourses. Pas si sûr ! Alors que les professionnels attribuent uniquement le prix élevé de ces articles...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 3 Octobre 2017

    L'assurance scolaire, mode d'emploi

    med-5e2fdd5230f702191fbb30abe72ac363a608bf79.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Casse-tête incontournable à chaque rentrée scolaire, la souscription d'une assurance scolaire pour ses bambins est un rituel fastidieux. On vous aide à y voir plus clair.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 27 Septembre 2017

    La vente forcée, une pratique pernicieuse interdite

    med-5e15949775ff3aab28d0b89a770fe66260279032.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous avez reçu un colis que vous n'attendiez pas ? Attention, vous êtes victime d'une vente sans consentement préalable ! On vous explique comment réagir.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 26 Septembre 2017

    Le nouveau divorce par consentement mutuel fait des heureux

    med-857b2adafb5081a6cc76f876ce8fb6d72055687a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La formule déjudiciarisée du divorce par consentement mutuel est appliquée depuis le 1er janvier 2017. Les époux s'accommodent-ils de l'absence du juge ? Cette procédure est-elle plus rapide et plus efficace ? Premier retour d'expérience avec...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 26 Septembre 2017

    Un manque de 484 € par mois pour bien vivre

    med-cbca028206181c3b32d3fba07f25553b9a706285.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si les Français ont confiance dans l'avenir, leur situation financière reste fragile. C'est ce qu'il ressort de la 6e édition du baromètre annuel réalisé auprès d'un échantillon de mille personnes par Cofidis.Pour vivre confortablement, il manquerait...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 19 Septembre 2017

    Les Français abonnés au découvert bancaire

    med-ea5a5f24f0c07302dfbea7525a521ccffed71bef.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Parce que les fins de mois sont loin d'être toujours évidentes, la plupart des usagers souhaitent disposer d'une autorisation de découvert bancaire. Un filet de sécurité qui, lorsqu'il n'est pas gratuit, coûte en moyenne 7 € par an, d'après...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser