Magazine

CUISINE & VINS

Les traditions culinaires de la Toussaint

med-7f73ff76d3050ddd14838d068a666e36133b6ea7.jpg
©Thinkstock

La Toussaint n'est pas qu'une fête chargée de nostalgie et de regrets. C'est aussi une occasion pour les familles du monde entier de se réunir autour du souvenir de leurs ancêtres. Au cœur de ces réjouissances, le repas tient bien évidemment une place d'honneur…

med-e5fe89faaa2ec8ca9263d41f3ad7c2326e100fb6.jpg
©Alfiboy

Peu connu en France, mais tout de même représenté par quelques spécialités régionales (voir encadré), le « repas des morts » est une tradition célébrée dans de nombreux pays du monde. Signe d'apaisement avec le passé, il est, pour les familles, l'occasion de partager symboliquement le repas avec leurs défunts…

med-daac5486fbaf5ae18503be909f0b7b4a9b11b107.jpg
©Thinkstock

El dia de los muertos, une fête de tous les diables

De l'Équateur au Guatemala, l'Amérique latine s'anime comme rarement dans l'année au moment des fêtes de la Toussaint. Baptisée El dia de los muertos, la fête des Morts s'étale sur deux journées au Mexique, les 1er et 2 novembre, et donne lieu à une explosion très colorée de traditions folkloriques où la nourriture joue un rôle primordial… Que ce soit aux enfants décédés, honorés le premier jour, ou aux adultes, célébrés le second, les familles rendent hommage à leurs chers disparus en couvrant leurs tombes de victuailles. Dans les cimetières, le visiteur étonné découvrira des sépultures dignes des plus beaux banquets de fête : plat favori du mort, alcool, sucreries… Ici, les nourritures adressées aux défunts ne sont pas que spirituelles. Loin des cimetières et de leur silence momentanément troublé, les maisons s'animent elles aussi au rythme des réjouissances, tout à la joie d'accueillir des familles cette fois bien vivantes. Symbole par excellence de ces célébrations, les calaveritas de azùcar sont des têtes de mort en sucre que l'on s'échange entre proches ou amis depuis l'époque aztèque où les grands chefs exposaient fièrement les crânes de leurs ennemis morts au combat. Autre grand classique gastronomique de cette période, les pan de los muertos sont des petits pains en forme d'os ou de squelette vendus dans toutes les boulangeries.
À quelques encablures de là, le Guatemala célèbre lui aussi ses morts en allant carrément dîner chez eux. Sur les tombes, au soir de la Toussaint, on savoure le fameux fiambre, un assortiment de crudités, d'œufs, de fromage et de charcuterie… Plus au Sud, c'est avec la guaga de pan, une brioche en forme d'enfant, et la colada morada, une boisson aux fruits rouges et aux épices, que les vivants iront trinquer sur la tombe des morts…

En Inde, les morts mangent d'abord

L'hindouisme a lui aussi ses traditions funéraires gastronomiques comme le montre la fête de Semblani. Ce repas rituel offert aux défunts se déroule comme dans la religion chrétienne le 1er novembre. Très codifié, il suit un protocole de préparation immuable respecté par les familles hindoues en Inde mais aussi aux Antilles où cette religion est très présente. Un repas composé de riz, de pâtisseries, de fruits et de boissons est disposé sur une feuille de bananier dans une pièce réservée à cet effet. Tour à tour, les membres de la famille viennent se recueillir dans la pièce qui est ensuite fermée quelques minutes, le temps de laisser les morts « manger ». Ce n'est qu'une fois leur appétit assouvi que les vivants pourront à leur tour se repaître de leurs « restes »…

Et en France ?

Si le repas des Morts n'existe guère en nos frontières, la Toussaint est tout de même incarnée dans certaines régions par quelques spécialités culinaires que l'on consomme uniquement en cette période…
- En Seine-et-Marne : les « niflettes de Provins » sont de petites tartelettes à la crème pâtissière traditionnellement vendues dans les boulangeries pour la Toussaint.
- En Corse : sur l'île de Beauté, il est de tradition de s'échanger le « salviata », un gâteau en forme de S à base de liqueur d'anis. On laisse aussi des châtaignes et du lait sur les rebords des fenêtres pour sustenter les défunts affamés.
- En région briarde : on y déguste le « gâteau de la Toussaint », une génoise à base de framboise et de pistache.
- En Normandie : la Toussaint tombant en même temps que les récoltes des vergers, on y mange traditionnellement les « pâtés aux poires », de savoureux chaussons fourrés.

Article vu 709 fois

Derniers articles

  • Cuisine & vins, Mercredi 17 Janvier 2018

    Tom kha gai : la soupe thaïe à tomber

    med-ba28aed69cf834573a5be3a8e9e10c49c1db99cc.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si vous avez, un jour, la chance de déambuler dans les rues de Bangkok, vous découvrirez un patrimoine culinaire extrêmement riche et des spécialités à tomber à la renverse. C'est le cas notamment de la tom kha gai, une soupe traditionnelle...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mardi 16 Janvier 2018

    Sans frangipane, ou sans gluten : les galettes à la diète

    med-b3ed9b13ec9276247f1f0b65581925da64988450.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Que l'on soit allergique aux fruits secs ou au gluten, certaines intolérances alimentaires ont tôt fait de vous gâcher l'épiphanie. Pour profiter du plaisir de la galette sans risque de réaction allergique, il est facile de remplacer certains...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Jeudi 11 Janvier 2018

    Hanoukka, Roch Hachana et autres fiestas

    med-1f74697b232fd838afab17d731e08e5b94bbe0f3.jpeg
    Dans bien des familles juives, les fêtes religieuses constituent la meilleure façon de cuisiner selon la tradition. Au fil des années et des célébrations, Laurence Orah Phitoussi revisite près de 150 recettes traditionnelles, modernisées et...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mercredi 10 Janvier 2018

    Empanadas, des petits chaussons qui font le tour du monde

    med-15758378029b55c867d286281602ae51bad0dd6e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Spécialité espagnole, l'empanada est l'un des fleurons de la gastronomie hispanique, mais aussi d'Amérique latine. Farci de viande, de poisson, d'œufs ou de légumes, ce petit chausson se décline de mille et une façons.

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mardi 9 Janvier 2018

    8 bonnes résolutions culinaires

    med-65d9adb72a01e1131fffd0d961b6b7824c71c4e3.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour bien démarrer cette nouvelle année, on change dès maintenant ses habitudes culinaires et sa façon de cuisiner. Voici quelques bonnes résolutions à prendre dès janvier…

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Jeudi 4 Janvier 2018

    Une AOP pour le noir de Bigorre

    med-da079053e2a91f8e8aed5bf6cdccfd3c76cd1424.jpeg
    ©iStock / City Presse
    C'est officiel ! Le porc noir de Bigorre et le jambon noir de Bigorre bénéficient désormais de l'Appellation d'origine protégée (AOP). Bénéficiant déjà de l'Appellation d'origine contrôlée (AOC) depuis 2015, ces produits sont dorénavant protégés...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mercredi 3 Janvier 2018

    La cuisine en croûte a la cote

    med-bf324c0ceab18e5cad8841abe94e999dfc6320ac.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si tout le monde connaît le traditionnel pâté en croûte, d'autres mets gagnent à être cuisinés de cette façon. Gros plan sur une technique de préparation tout simplement magique…

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mardi 2 Janvier 2018

    Mon assiette porte-bonheur pour la nouvelle année

    med-995538dc0fdfa6753aa1f763b06fa02a47bcab25.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Après une mauvaise année, vous n'attendiez que le 1er janvier pour faire peau neuve ? Si vous faites partie du clan des festoyeurs superstitieux, voici quelques aliments porte-bonheur à mettre dans votre assiette le soir de la Saint Sylvestre.

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mercredi 27 Décembre 2017

    Le biscuit rose en vedette

    med-5b68e8ddae6f35d3ec21b6206de936c520d9d1bc.jpeg
    Véritable légende de la pâtisserie française, le biscuit rose de Reims est une spécialité qui a vu le jour en 1690. À l'époque, des boulangers champenois ont l'idée de récupérer la chaleur du four après le défournage du pain pour faire cuire...

    Lire l'article

  • Cuisine & vins, Mardi 26 Décembre 2017

    Les assiettes en guerre contre le diabète

    med-044b157d07a8f07025caced7145258408b3f6af1.jpeg
    Perdre du poids, améliorer sa santé et réguler sa glycémie, tout en mangeant des aliments rassasiants et savoureux, c'est possible. Un tout nouvel ouvrage vous aide à entamer du bon pied votre révolution diététique…

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser