Magazine

JARDIN

L'outil du mois : le semoir

med-d628d8cf1abb2bdcda991af880432af360af1b94.jpeg
©iStock / City Presse

Muni de mains mobiles, elles-mêmes dotées de doigts agiles, le jardinier n'aperçoit pas toujours du premier coup l'intérêt d'utiliser un semoir de précision dans son potager. Quelques manipulations de l'outil suffisent généralement à lui ouvrir les yeux.

Un outil pour être précis

Le semoir de précision est un outil destiné à faciliter le semis des graines en permettant leur distribution de manière individuelle. Si cela ne semble pas primordial dans le cas des grosses graines que l'on peut aisément manipuler avec les doigts (pois, haricots, maïs…), la question est tout autre avec les petites graines (carotte, laitues…) qu'il est très difficile de saisir une par une. L'intérêt est donc de pouvoir déposer chaque graine dans le godet ou le rang avec précision.

Des économies

Le placement des graines à l'unité permet leur répartition optimale, à bonnes distances, et limite ainsi le recours ultérieur à l'éclaircissage. On gagne donc un temps précieux et, surtout, on évite le gaspillage des petites semences dû à un semis grossier effectué entre le pouce et l'index.

Modèles de base

Les semoirs de base sont destinés à manipuler les petites graines. Ils sont munis d'un réservoir dans lequel on insère les semences qui sortent individuellement grâce à un système d'entonnoir. Un autre modèle à buses, rappelant le principe de la seringue, permet de saisir les graines une par une, grâce à un système de pression d'air commandé par une poire, qui aspire puis relâche la semence. Dans les deux cas, buses et entonnoirs sont amovibles et adaptés au diamètre de chaque type de graine.

Les modèles complets

Destinés à un semis plus rapide, directement en place, les semoirs maraîchers, sortes de petits chariots à pousser, sont capables, pour les plus sophistiqués, d'effectuer plusieurs tâches en un seul passage. Outre le dépôt d'une graine de manière régulière grâce à l'utilisation d'un disque adapté, ils creusent le sillon avec leur roue avant et recouvrent les graines en ramenant la terre sur elles. Avec de tels engins, accessibles aux jardiniers amateurs, même les grosses graines gagnent à être mises en terre de la sorte.

Benoit Charbonneau
Article vu 25 fois

Derniers articles

  • Jardin, Mercredi 21 Février 2018

    Focus matériel : le composteur rotatif

    med-9c4e57ead4dd2eebf1605df017bf43b6db4dfed6.jpeg
    ©Mantis
    Étrange bestiole que le composteur rotatif dont la drôle de silhouette cache en réalité un processus de décomposition avancé qui accélère la transformation des matières organiques.

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 20 Février 2018

    Homonymies des plantes : même nom, même taille ? Mais non !

    med-06644ed05da47c09a9a44e5b3fd82ebc72b0fd54.jpeg
    Connaître par cœur le nom de toutes les plantes de votre jardin ne vous mettra pas à l'abri de quelques confusions à propos des périodes de taille. Attention aux homonymes !

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 15 Février 2018

    Prendre soin des choux de Bruxelles

    med-902bbe1a6d942dacc86938eb5079508490109b56.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Du fait de leur longue maturation, qui dure plus de six mois entre le semis et la première récolte, les choux de Bruxelles plantés en été sont généralement encore pleinement productifs au mois de février. Durant cette saison souvent riche en...

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 14 Février 2018

    L'erreur du mois : tailler un arbre fruitier trop sévèrement

    med-77e5399211acfe20893bbae38d3a26cf1c203c00.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pragmatique, M. L. ne s'embête pas à étudier de près l'art de la taille des arbres fruitiers pour s'occuper de son pommier qu'il rabat chaque année sévèrement. Mais c'est aussi un amateur de pommes, malheureusement frustré car son arbre ne produit...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 13 Février 2018

    Botaniques ou hybrides, des variétés de rosier résistantes aux maladies

    med-a7c6756285c1acd65173e2b14e58cb360bb8a63e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si vous comptez planter des rosiers en cette fin d'hiver, pourquoi ne pas orienter vos choix vers des variétés résistantes aux maladies, qui vous épargneront les traitements ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 7 Février 2018

    La question du mois : comment utiliser le compost de cuisine ?

    med-e8efb1586526b1d1b652bbc3606e061ec23b9b6b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Avant de pouvoir être utilisé dans le jardin, un compost doit être mûr. Cela signifie que les matières qui le composent (épluchures, trognons…) ne sont plus reconnaissables. Il a pris l'apparence d'un beau terreau fin, brun foncé, à l'odeur...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 6 Février 2018

    À faire en février, tailler les arbres en trogne

    med-e7d8d2cfc08be3b9cb21d922d1b3468b9f869f43.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Héritée des pratiques paysannes lointaines, la taille des arbres en trogne est une technique simple aux nombreux intérêts, mais qui est tombée en désuétude. Et si on la réhabilitait ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 6 Février 2018

    Semer le coléus à chaud

    med-4111e02a06b999fd353053882e52b1f940d95f07.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La grande famille des coléus se compose d'une ribambelle de variétés dont les feuillages, aux couleurs et aux motifs exubérants, feraient pâlir la plus belle des fleurs. Utilisés en plantes d'intérieur, ils se comportent en vivaces. Mais si...

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 31 Janvier 2018

    Apporter du fumier à une plante

    med-bcdc7d682d447ccf73dca3e603ff1ac5a3ac6ee2.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Le fumier de cheval est l'amendement le plus couramment utilisé dans les jardins pour enrichir la terre. Ce n'est pas pour autant qu'il est épandu correctement : on a en effet souvent tendance à l'enterrer beaucoup trop profondément.

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 30 Janvier 2018

    L'astuce du mois : empêcher le vol des plantations récentes

    med-46128f2bb020f33de565b4a7d8f869388401e943.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Voici deux fois déjà que M. et Mme G. se font voler leurs jeunes arbustes plantés sur un talus situé à l'extérieur de leur propriété. Pour leur troisième tentative de plantation, ils ont opté pour un système d'antivol maison. Et ça marche !

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser