Magazine

JARDIN

Réussir la première tonte de printemps

med-6b5db8c19be41fa9fa2ec0f41dd9be85d0115148.jpeg

Lorsque le gazon reprend sa croissance, la première tonte printanière et les soins qui s'ensuivent représentent un moment crucial qui va influencer la bonne tenue de votre pelouse jusqu'à l'automne suivant. Une opération à soigner aux petits oignons, donc !

med-4ae95665a5db9e1c8329cb50129b9707b6900219.jpeg
©iStock / City Presse

La perception de la hauteur excessive de l'herbe variant selon que l'on est amateur de golf ou de fleurs des prés, la date de la première tonte change, elle aussi, en fonction des humeurs de chacun. « Tout est relatif », disait Albert Einstein. Début mars ou mi-avril, la date est donc fluctuante et ce n'est pas là l'essentiel. En revanche, tout occupé qu'il est à vérifier que les performances de sa tondeuse lui permettront, cette année encore, de tondre vite, le jardinier oublie trop souvent qu'il doit avant tout prendre le temps de tondre bien. Car, de cette première tonte, dépend en grande partie la bonne tenue du gazon pour toute la saison à venir. « La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque ». Ça aussi, c'est d'Einstein.

med-777a77791612a5c71486e7b80397d4c534f73cb0.jpeg
©iStock / City Presse

Ne pas rater la première tonte

Il revient à chaque jardinier de fixer la date de la première tonte de l'année selon ses envies et ses besoins. Néanmoins, il est recommandé d'effectuer un passage précoce, afin de prodiguer rapidement au gazon tous les soins qui lui permettront de bien se comporter par la suite. Pour cela, laissez pousser l'herbe à environ 8 cm avant de la ramener par la tonte à 4 ou 5 cm de hauteur. Agissez sur un gazon sec, plutôt en milieu de journée si les rosées matinales sont fréquentes. En effet, une herbe trop humide se coupe mal et se ramasse difficilement. Or, il est important de ne pas laisser de déchets de tonte au sol pour ce premier passage.

Tondre court pour diagnostiquer

Une tonte courte revigore les touffes d'herbes en provoquant la multiplication des brins. De plus, elle permet de faire plus facilement un point sur l'état général de la pelouse et de repérer les éventuels dégâts apparus durant l'hiver. Vous pourrez ainsi évaluer les besoins ultérieurs en semis de regarnissage ou en scarification si la présence de feutre est importante. Vous en profiterez pour localiser les zones envahies par la mousse ou les mauvaises herbes, marquer les trous à combler, etc..

À table

Sur cette herbe courte et prête à démarrer, il est opportun d'épandre un amendement car la terre lui est plus facilement accessible. L'apport de compost (deux à trois pelletées par mètre carré) est une opération fastidieuse et salissante (le gazon est « noirci » durant quelques jours) mais très bénéfique pour le sol. En complément, l'apport d'un engrais organique spécial gazon (riche en azote) se destinera à nourrir directement la pelouse à court et moyen terme. Gardez cependant à l'esprit, qu'en toute logique, plus vous mettrez d'engrais… plus vous devrez tondre.

Les soins « premium »

On peut choyer son gazon en effectuant après cette première tonte un passage au rouleau, afin d'écraser les touffes sur le sol et de favoriser leur enracinement, gage de vigueur future. De même, l'aération et le décompactage des sols tassés s'avèrent judicieux. Utilisez pour cela un rouleau aérateur équipé de picots, et, s'il vous reste du courage, jetez du sable à la volée pour garnir les trous. Les éventuelles opérations de scarification, de désherbage ou de nivellement, impliquant un semis de regarnissage, se feront un peu plus tard, en avril, lorsque la hausse des températures garantira la levée des graines.

Benoit Charbonneau
Article vu 39 fois

Derniers articles

  • Jardin, Mercredi 21 Février 2018

    Focus matériel : le composteur rotatif

    med-9c4e57ead4dd2eebf1605df017bf43b6db4dfed6.jpeg
    ©Mantis
    Étrange bestiole que le composteur rotatif dont la drôle de silhouette cache en réalité un processus de décomposition avancé qui accélère la transformation des matières organiques.

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 20 Février 2018

    Homonymies des plantes : même nom, même taille ? Mais non !

    med-06644ed05da47c09a9a44e5b3fd82ebc72b0fd54.jpeg
    Connaître par cœur le nom de toutes les plantes de votre jardin ne vous mettra pas à l'abri de quelques confusions à propos des périodes de taille. Attention aux homonymes !

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 15 Février 2018

    Prendre soin des choux de Bruxelles

    med-902bbe1a6d942dacc86938eb5079508490109b56.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Du fait de leur longue maturation, qui dure plus de six mois entre le semis et la première récolte, les choux de Bruxelles plantés en été sont généralement encore pleinement productifs au mois de février. Durant cette saison souvent riche en...

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 14 Février 2018

    L'erreur du mois : tailler un arbre fruitier trop sévèrement

    med-77e5399211acfe20893bbae38d3a26cf1c203c00.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pragmatique, M. L. ne s'embête pas à étudier de près l'art de la taille des arbres fruitiers pour s'occuper de son pommier qu'il rabat chaque année sévèrement. Mais c'est aussi un amateur de pommes, malheureusement frustré car son arbre ne produit...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 13 Février 2018

    Botaniques ou hybrides, des variétés de rosier résistantes aux maladies

    med-a7c6756285c1acd65173e2b14e58cb360bb8a63e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si vous comptez planter des rosiers en cette fin d'hiver, pourquoi ne pas orienter vos choix vers des variétés résistantes aux maladies, qui vous épargneront les traitements ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 7 Février 2018

    La question du mois : comment utiliser le compost de cuisine ?

    med-e8efb1586526b1d1b652bbc3606e061ec23b9b6b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Avant de pouvoir être utilisé dans le jardin, un compost doit être mûr. Cela signifie que les matières qui le composent (épluchures, trognons…) ne sont plus reconnaissables. Il a pris l'apparence d'un beau terreau fin, brun foncé, à l'odeur...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 6 Février 2018

    À faire en février, tailler les arbres en trogne

    med-e7d8d2cfc08be3b9cb21d922d1b3468b9f869f43.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Héritée des pratiques paysannes lointaines, la taille des arbres en trogne est une technique simple aux nombreux intérêts, mais qui est tombée en désuétude. Et si on la réhabilitait ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 6 Février 2018

    Semer le coléus à chaud

    med-4111e02a06b999fd353053882e52b1f940d95f07.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La grande famille des coléus se compose d'une ribambelle de variétés dont les feuillages, aux couleurs et aux motifs exubérants, feraient pâlir la plus belle des fleurs. Utilisés en plantes d'intérieur, ils se comportent en vivaces. Mais si...

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 31 Janvier 2018

    Apporter du fumier à une plante

    med-bcdc7d682d447ccf73dca3e603ff1ac5a3ac6ee2.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Le fumier de cheval est l'amendement le plus couramment utilisé dans les jardins pour enrichir la terre. Ce n'est pas pour autant qu'il est épandu correctement : on a en effet souvent tendance à l'enterrer beaucoup trop profondément.

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 30 Janvier 2018

    L'astuce du mois : empêcher le vol des plantations récentes

    med-46128f2bb020f33de565b4a7d8f869388401e943.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Voici deux fois déjà que M. et Mme G. se font voler leurs jeunes arbustes plantés sur un talus situé à l'extérieur de leur propriété. Pour leur troisième tentative de plantation, ils ont opté pour un système d'antivol maison. Et ça marche !

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser